Investir dans l'art

En France, le marché de l'art, tous secteurs confondus, est en plein essor réalisant un chiffre d'affaires de plus d'un milliard d'euros en 2009.

La valeur des œuvres et objets d’art ancien ou contemporain ne rentre pas dans l’assiette de l’impôt de solidarité sur la fortune. Cet avantage important a pour but de favoriser l’acquisition de biens culturels pour développer le marché de l’Art français. Il évite ainsi une revente et exportation massive hors de France des œuvres appartenant aux patrimoines privés. Les conséquences sont importantes.
Tout d’abord, les objets d’art ne rentrent pas dans le calcul de l’ISF et il n’est pas nécessaire de les mentionner dans sa déclaration d’impôt. Ensuite, ils ne sont pas imposables car les sommes utilisées à leur acquisition ne sont pas soumises à la taxation.
Please wait while JT SlideShow is loading images...
Photo Title 1Photo Title 2Photo Title 3Photo Title 4Photo Title 5